Back

Formez-vous à l’art de donner une seconde vie aux batteries : devenez électromécanicien de maintenance de batteries option recyclage

Formez-vous à l’art de donner une seconde vie aux batteries : devenez électromécanicien de maintenance de batteries option recyclage

Les Français vont rouler de plus en plus… électrique. De nouvelles habitudes qui bouleversent profondément l’industrie automobile à la recherche de professionnels en mesure d’intervenir sur des véhicules électriques et plus particulièrement les électromécaniciens de maintenance de batteries option recyclage. Formez-vous à ce métier d’avenir à l’Afpa d’Hazebrouck.

Les Français veulent rouler propre et moins cher !  Leur choix se porte principalement sur des véhicules électriques. Des véhicules propres oui ! Mais quid des toutes ces batteries qui les alimentent en énergie ? Le recyclage des batteries des voitures électriques est le véritable défi de ces prochaines années. Pour anticiper les besoins de la filière automobile en profonde mutation, l’Afpa a créé une formation unique en France : électromécanicien de maintenance de batteries option recyclage. Un nouveau métier qui consiste à réparer et recycler les batteries électriques.

Je veux suivre cette formation

Avec 2% des ventes en électrique et 5% en hybride, le marché automobile français est encore peu électrisé. Mais les mentalités évoluent avec la baisse des prix, des autonomies croissantes et une offre élargie. Près de la moitié des Français songent même à acheter une voiture électrique ou hybride. Et d’ici 2030, 7 millions de bornes électriques seront installées. Un changement de mode vie et de consommation.



Avec ces véhicules, pas de bruit, pas d’odeur, pas de gaz d’échappement… mais un sujet crucial pour l’environnement tout de même : l’impact des batteries dont les composants et modes de fabrication ne sont pas encore vertueux.

 

Une formation unique en France

C’est pourquoi l’Afpa a créé une formation unique en France : la formation professionnalisante
d’ électromécanicien de maintenance de batteries option recyclage.

Objectifs de cette formation : anticiper les besoins du marché et créer les compétences de demain d’une filière émergente en pleine structuration au niveau national et européen.

« Il y a deux ans et demi, l’Afpa a été sollicité par la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) pour mener une étude sur les compétences attendues dans le domaine de l’écomobilité », explique Jean-Charles Debert, le directeur de l’Afpa d’Hazebrouck.

Cette étude a donné lieu à cette formation expérimentale co-construite avec des entreprises automobiles et industrielles, la région Hauts-de-France et Pôle emploi. La première session-test s’est déroulée en 2018. Les neuf stagiaires ont trouvé un stage ou un emploi dans les 5 entreprises partenaires de la formation : SARP Industrie, Renault, Indra, Gallo Valorauto et la FNAM.

Depuis sur les 18 stagiaires ayant participé à l’aventure, 11 sont déjà en emploi. De quoi demander une inscription au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pour une reconnaissance officielle de la formation en 2021.

La prochaine formation se déroulera en janvier 2021.

Cette formation m’intéresse

 

Le recyclage de batteries embarquées , un énorme enjeu environnemental.

La batterie d’une voiture électrique pèse en moyenne 300 kg mais peut atteindre le double pour certains modèles. Plastiques, solvants, acides, électroniques mais surtout des métaux rares, précieux et toxiques comme le cuivre, le cobalt, le nickel, la manganèse, l’aluminium, le lithium…que l’on trouve dans la partie active de la cellule. Dans les batteries de voitures électriques, on retrouve un peu de tout. Des matières valorisables mais aussi dangereuses et polluantes.


 

Depuis 2006, l’Europe impose le recyclage de 50 % du poids total des batteries. Aujourd'hui sont recyclées 15 000 tonnes de batteries. En 2027, c’est environ 50 000 tonnes de batteries devraient être recyclées à partir de 2027. Un chiffre vertigineux qui pourrait être multiplié par plus de dix en 2035 pour atteindre 700 000 tonnes.

« Les normes vont se renforcer, assure Jean-Charles Debert, et cela va générer un important gisement d'emplois auquel nous croyons beaucoup. »
 

Un nouveau métier : électromécanicien de maintenance de batteries option recyclage

Des milliers d’emplois vont migrer des motorisations thermiques vers les batteries de forte capacité électriques et de nouveaux métiers vont être créés dont l’électromécanicien de maintenance de batteries option recyclage ou réparateur de batterie .

Des trottinettes, des vélos, des scooters, et bien sûr, trois modèles de voitures électriques (une Zoé, une Twizy et une Leaf). Leur batterie a été démontée, disséquée, réparée ou recyclée. Vous n’êtes pas chez un concessionnaire ou un magasin spécialisé dans la mobilité électrique mais au centre Afpa d’Hazebrouck, sur le plateau de formation dédiée à cette nouvelle formation.

Pendant cinq mois, les stagiaires, des férus de mécanique ou ayant de bonnes notions en électricité ou électromécanique, vont apprendre à :

  • (Re)connaître les composants de chaque type de batteries (vélo, scooter, voiture…),

  • diagnostiquer et effectuer les opérations de contrôle, remise en état et maintenance des packs batteries,

  • assembler, désassembler et démanteler des batteries d’accumulateurs électriques,

  • recycler et valoriser des matériaux dans une perspective d’économie circulaire,

  • connaître les méthodes de recyclage des composants de batteries de véhicules électriques et hybride.

Ils passeront également les habilitations électriques (B2VL, B2XL, BCL) nécessaires pour intervenir sur les véhicules électriques.

Mais surtout ils auront l’occasion de faire 3 stages en entreprise soit 9 semaines en entreprise pour faire leurs preuves et décrocher un CDI chez des fabricants, des vendeurs, des recycleurs de batteries électriques ou encore dans des collectivités à l’issue de la formation.

Je veux m'inscrire
 

Comme Benjamin qui a été embauché à Euro-Dieuze Industrie. « Passionné par la mécanique, cette formation m’a permis de connaître avec précision toutes les nouvelles technologies relatives aux batteries de véhicules électriques et hybrides. La connaissance de la filière de recyclage et de reconditionnement de matériaux provenant de batteries de véhicules électriques et hybrides a facilité mon intégration au sein d’Euro-Dieuze Industrie ».

Ou Jacky recruté à la SNAM en juillet dernier. « Pendant la formation, les mises en situation réalisées en ateliers sur les batteries m’ont préparé aux missions et tâches que je réalise actuellement dans mon nouvel emploi. Le module économie circulaire consacré à la valorisation des batteries de véhicules électriques et hybrides ainsi que celui des habilitations électriques sont les modules qui m’ont le plus intéressé »